Nicole Fabre, pasteur et bibliste © pointscommeun.fr

Faut-il le rappeler, avant d’être devenu le point d’orgue d’une période festive et commerciale, Noël invite les chrétiens à célèbrer la naissance de Jésus Christ. Contrairement aux orthodoxes, les catholiques et les protestants fêtent la Nativité le 25 décembre. Au-delà de cette date commune, dans quelle mesure leur pratique et leur façon de vivre Noël sont-elles identiques ? Nicole Fabre, pasteur et bibliste, nous répond.

Est-il possible de définir une approche protestante de Noël ?
Les protestants insistent sur un retour plus profond au texte, dans un désir de revenir au cœur de l’événement. La tradition veut que le texte biblique soit relu en famille. En naissant au monde, le Christ nous révèle le message de Dieu. La lumière vient éclairer les ténèbres.

Pour beaucoup, Noël est d’abord synonyme de cadeaux. Occupent-ils la même place chez les protestants que chez les catholiques ?
Non. Certaines familles protestantes refusent très clairement de faire de Noël une fête du cadeau, consumériste et individualiste. C’est aussi une façon de ne pas éluder la figure de l’autre, celui qui ne reçoit rien, à qui on ne pense pas forcément d’habitude. Certaines familles décalent aussi le jour d’échange de cadeaux.

Certains marqueurs s’atténuent-ils avec le temps ?
Traditionnellement, les protestants vivaient le soir du 24 décembre à la maison. Les paroisses ont proposé des veillées de Noël qui répondent à l’augmentation du nombre de familles mixtes. Des célébrations œcuméniques existent également. Les protestants sont d’ailleurs de moins en moins réticents à évoquer Marie, dont la figure est aussi fêtée à Noël.

Repères

Fête de la Nativité
Noël célèbre la venue au monde de Jésus, en qui les chrétiens voient le fils de Dieu venant accomplir une mission de salut. « Jésus » vient de l’hébreu Yehoshuah qui signifie « Yahvé est sauveur ».

25 décembre
C’est au IVe siècle que l’on décide, à Rome, de fêter Noël le 25 décembre. Ce choix répond à la volonté de christianiser les festivités païennes qui coïncidaient avec le solstice d’hiver (à Rome, la fête du Sol invictus, le Soleil invaincu). Cette date n’a donc aucune valeur historique, qu’il s’agisse du mois ou de l’année. Il est en effet fort probable que Jésus ait vu le jour entre -4 et -6 avant l’an 0. Pour les premiers chrétiens, seule comptait Pâques, fête de la résurrection.

Protestantisme
Depuis la réforme protestante initiée par Luther au XVIe siècle, les protestants, chrétiens, se différencient des catholiques sur un certain nombre de points de dogme et de pratique. Ils ne reconnaissent pas l’autorité du pape.

Citations
« Noël est une fête de la foi et de l’espérance, qui surpasse l’incertitude et le pessimisme […] Cette présence ne s’opère pas dans un monde idéal mais dans un monde réel, marqué par tant de belles choses et tant de maux, lacéré par les divisions et les guerres, l’oppression et la pauvreté » (pape François).
« L’obscurité ne peut chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine ; seule l’amour le peut » (pasteur Martin Luther King).

En savoir plus

Fédération protestante de France

Cet article est extrait du Points comme Un #3. Découvrez son sommaire détaillé. Pour l’acheter ou vous abonner, rendez-vous dans notre espace boutique