« Radicalisation. Comprendre pour agir », ASPRA, Aix-les-Bains, 16.9.17 © pointscommeun 2017

Sous l’impulsion et l’égide de son président Foudil Benabadji, l’Association de recherches sur les processus de radicalisation (ASPRA) essaie de favoriser une meilleure connaissance des dérives qui menacent la cohésion de la société française. Accueillir, sensibiliser, réfléchir, participer et appréhender sont au nombre des principes qui guident la structure chambérienne. Active dans l’accompagnement des personnes confrontées aux dérives et à la radicalisation, l’ASPRA organise également des conférences / débats pour promouvoir la citoyenneté et la fraternité, ciments du lien social. Intitulée « Radicalisation. Comprendre pour agir », la rencontre du 16 septembre dernier, organisée au Centre des congrès d’Aix-les-Bains, entendait proposer quelques clés de compréhension pour mieux appréhender les relations entre religion, politique et violence. L’occasion pour Irène Bachler, professeur de philosophie dont l’ouvrage La laïcité – Faire la paix paraîtra en février 2018, de revenir sur la définition et l’application de la laïcité, souvent mal comprise, parfois dévoyée, pour Haoues Seniguer, maître de conférences à Sciences Po Lyon et directeur du CODEMMO (Coopération et Développement au Maghreb et au Moyen-Orient), d’explorer les liens, réels ou présupposés, entre islam politique, violence et texte coranique, et enfin, pour le Dr. Albert Fachler, président de la communauté juive de Chambéry et vice-président de l’ASPRA, de questionner l’engagement sociétal, donc politique, des juifs en France depuis la fin du 19e siècle.

Intervention
d’Irène Bachler

Thématiques abordées par Irène Bachler
0:08Contresens, ignorance, idéologie et idées reçues
 | Renoncer à l’expression religieuse dans l’espace public ? | Neutralité de la puissance publique, pas de l’espace public
1:00 La laïcité est-elle anti-religieuse ?
1:33 Adjectiver la laïcité, l’adoucir, comme si elle était fermée et exclusive
1:51 La laïcité n’est ni l’athéisme, ni le laïcisme, ni la tolérance
2:43 La laïcité, cadre politique dans lequel toutes les doctrines, opinions et croyances compatibles avec la loi sont possibles et compatibles entre elles
3:11 La laïcité rejette le cléricalisme, pouvoir d’un groupe voulant diriger le tout
3:33 La loi de 1905 se veut libérale, loi de compromis et de réconciliation
3:49 Conforme aux vœux de Victor Hugo | Un humanisme de la laïcité
4:32 Invitation à se rassembler autour du bien commun, au faire ensemble, à la discussion, à la fraternité.
5:20 De la juste définition de l’espace public

Intervention
d’Haoues Seniguer

Thématiques abordées par Houes Seniguer
0:08 De l’existence d’un islam politique
0:31 Islam politique (politisation) et violence | « Agir en chrétien plutôt qu’en tant que chrétien », disait Jacques Maritain : faire appel aux valeurs de sa religion sans chercher à les imposer aux autres
1:31 Temps long et temps court | Confrontation des imaginaires
2:47 Le Coran, base normative à l’origine de la politisation de l’islam ? | Loi ou voie ?
4:08 Ne pas être naïf | Replacer le texte dans son contexte historique | Versets mecquois, versets médinois | Essentialiser le texte coranique, c’est adopter sans le savoir la même lecture que les doctrinaires
4:57 Les cinq piliers ne figurent pas dans le texte coranique | C’est la tradition, la sunna, qui apporte la dimension normative

Intervention du
Dr. Albert Fachler

Thématiques abordées par le Dr; Albert Fachler
0:08 En Occident, la vie politique juive commence avec l’émancipation des juifs de France par la Constituante en 1791 | Violent processus d’assimilation | Des lois d’ouverture, d’autres contraignantes | Une structure extrêmement moderne voulue par Napoléon : le consistoire
1:16 La tradition juive de l’investissement politique | Le Talmud et Jésus | Phénomène de sur-représentation
1:51 Une accusation récurrente : celle de la double allégeance | « Chez moi, c’est ici ! »
2:19 Les juifs ont toujours été des fabricants d’utopie
2:43 La Torah n’est pas un code religieux ou juridique, pas un cadastre ou un titre de propriété, c’est code éthique du rapport à l’autre homme

Intervention de Foudil Benabadji

Thématiques abordées par Foudil Benabadji
0:08 L’ASPRA au service des familles confrontées à la radicalisation
0:22 La radicalisation : un processus en trois étapes, de l’endoctrinement à la violence
1:29 Les chiffres de la radicalisation en France
1:54 Quête de sens : une question que nos sociétés ne peuvent ignorer
2:09 C’est dans le « quartier » et la mosquée qu’il faut chercher les principales causes de la radicalisation
2:37 Former les imams : une nécessité
3:28 La prévention par l’enseignement du fait religieux à l’école

Repères

Citoyenneté, culture et éducation (les engagements de Foudil Benabadji)
La laïcite – Faire la paix (livre d’Irène Bachler, à paraître en février 2018)
Sciences-Po Lyon | Stop-djihadisme.gouv.fr